Toode lisatud ostukorvi edukalt
kogus
Seal 0 [/ 1] tooteid oma ostukorvi. Seal on 1 toode oma ostukorvi.
kogusumma
Jätka ostlemist

CONSEILS DE GERMINATION ET BOUTURAGE

En culture indoor, le challenge est d'arriver à récréer les conditions essentielles à la bonne germination ou bouturage de la plante. Outre la technique, il y a également l'équipement, serres, nappe chauffante, substrats pour boutures, engrais pour boutures... Il existe 2 techniques pour faire pousser des plantes :

  1. Le bouturage
  2. La germination

1. La germination

Deuxièmement, qu'est-ce que la germination ?

La phase de germination d’une plante débute à la sortie de la première racine et se termine lors de la formation du second étage de feuilles du semis. La plante entre ensuite en phase végétative.

germinationgermination

Les différentes méthodes de germination d’une graine sont peu complexes et demandent peu d’attention, compte tenu du résultat parfois fulgurant. En effet, le simple fait de placer la graine pendant 24 à 48 heures dans le bac à légumes du réfrigérateur permet de simuler un environnement hivernal (c’est aussi un excellent moyen de conserver les graines à une température stable, dans une boîte de pellicule photos par exemple).

Ensuite, pour la germination, il est nécessaire de recréer des conditions printanières, humides et chaudes (aux alentours de 70% d’hygrométrie et de 27°C). L’évolution de la première racine sera d’autant plus vive si vous simulez les saisons.

*A SAVOIR : Le pH idéal de l’eau pour la germination est de 5,8 - technique du verre graine germée.

Trois méthodes de germination

Technique des deux assiettes :

Prenez une assiette et déposez-y une double couche de papier absorbant (le coton étant trop filandreux) humidifié à l’eau au pH 5,8. Placez la graine et recouvrez-la d’une autre double couche de papier, ré-humidifiez. Recouvrez le tout d’une assiette.

Technique du verre :

Placez la graine dans un verre d’eau au pH 5,8 et sortez-la immédiatement lorsqu’elle coule, afin d’éviter le pourrissement de la graine après son ouverture. Vous devriez voir la première racine de la plante germée.

germination

Germination directe dans le substrat :

- En terre, placez la graine dans un petit pot plastique (de 7 x 7 cm ou moins) à environ un demi-centimètre de la surface, saupoudrez de terre, tassez sans écraser et vaporisez matin et soir jusqu’à l’apparition des deux premières feuilles (les cotylédons). Arrosez ensuite dès que nécessaire, seulement après apparition des feuilles afin d’éviter l’asphyxie ou le déplacement de la graine au fond du pot.

- En laine de roche, décontaminez le bloc dans une eau au pH 5,5 pendant 24 heures puis placez la graine dans le bloc. Vaporisez le cube matin et soir avec une eau pH 5,8 de façon à l’humidifier (sans le mouiller !) jusqu’à l’apparition des premières feuilles. Une fois le bloc rempli de racines, rempotez la plante sans tarder (les racines étant photosensibles) dans le substrat sélectionné, sans retirer la laine de roche.

Dans tous les cas, l’idéal pour mener à bien une germination est de se munir d’une serre ou autre système (réutilisable dans le cadre du bouturage) afin de garantir à vos semis une hygrométrie et une température optimale. C’est pourquoi les aérations de serre doivent être fermées pendant les premiers jours de la germination, puis ouvertes progressivement les jours suivants, les semis étant très sensibles aux brusques changements climatiques.

Vous pouvez également stimuler les premières racines (phase de germination) avec des stimulateurs racinaires. Une fois votre plante en phase de croissance, vous pouvez ajouter de l'engrais de croissance.

Attention ! Ne pas oublier de faire des trous d'évacuation de l'eau au fond du pot pour que l'eau s'évacue. Vous éviterez ainsi les mouches de terreaux ou le pourrissement de vos racines.

2. Le bouturage ou clonage

Premièrement, qu'est-ce que le bouturage ?

Le principe du bouturage est de créer, à partir de la tige d’une plante, une autre plante du même code génétique, donc aux mêmes caractéristiques (structure, production et goût) que la plante initiale, appelée plante mère. En d'autres mots, le bouturage est un mode de multiplication végétative de certaines plantes consistant à donner naissance à un nouvel individu (individu enfant de la plante mère) à partir d'un organe ou d'un fragment d'organe isolé (morceau de rameau, feuille, racine, tige, écaille de bulbe). Cette technique est une forme de clonage : la bouture est génétiquement identique à la plante mère. Le bouturage se fait par dédifférenciation cellulaire au niveau du méristème.

Comment réussir sa première bouture ?

En tant que jardinier indoor, cette technique vous permettra de ne pas avoir de mauvaises surprises puisque vos prochaines boutures seront issues de votre plante favorite. Le bouturage ou clonage d’une plante réclame de l’attention et quelques accessoires indispensables pour réussir sa première bouture (serre, scalpel ou cutter stérilisé, bouturette aéroponique, hormones pour boutures...). 

Bouture en aéroponie

bouture-aeroponie.PNG

  • Préparez un verre d’eau pH 5,8
  • Prélevez les boutures coupées en biseau d’une longueur de 8 à 12 cm et immergez les directement dans le verre.
  • Retirez toutes les feuilles de la tige sauf celles du haut qu’il faut couper à moitié pour éviter une absorption trop importante d’eau.
  • Rincez les billes d’argiles dans une eau pH 5,5 et préparez le système de bouturage, propre et rempli d’eau toujours au même pH.
  • Changez l’eau du système tous les 5 à 7 jours
  • A l’apparition de petits points blancs sur la tige (les futures racines !), ajoutez un stimulateur racinaire à l’eau d’arrosage.
  • Après avoir obtenu un système racinaire convenable, transplantez la bouture dans le substrat sélectionné avec le panier.
  • Sachant qu’un débutant réussira ses boutures à 50% (90 en système aéroponique), prévoyez une marge d’erreur afin d’en obtenir le nombre souhaité. Obtenez vos premières racines en 5 jours !
  • Les systèmes de propagation comme le Super Cloner permettent à partir de boutures et graines, d’obtenir de jeunes plants vigoureux et parfaitement enracinés, ayant une excellente faculté d’adaptation aux milieux dans lesquels ils seront transplantés.

Bouture méthode la plus répandue en terre/substrat inerte

IllustrationsEtapes de bouturage
germination

Prélèvement facile avec un scalpel

1. Préparez un verre d’eau pH 5,5. Repérez les boutures de la plante : les branches rectilignes d’une longueur de 8 à 12 cm dont la tige est ni trop fine, ni trop large, de façon à ce qu’elle puisse se tenir droite. Cela lui permettra de ne pas dépenser trop d’énergie pour maintenir sa structure externe en vie. A l’aide d’un scalpel ou d’un cutter stérilisé, coupez en biseau (de préférence en dessous d’un noeud) la tige choisie.

germination

2. Placez-la immédiatement dans le verre d’eau, afin de prévenir tout risque d’infiltration d’une bulle d’air dans la bouture qui lui serait fatale (embolie).

germination

3. Une fois les boutures prélevées, séparez-vous de toutes les feuilles de la tige sauf celles du sommet (2/3 feuilles) qu’il faut couper à moitié (pour que la bouture sue, transpire le moins possible). Laissez reposer les tiges dans le noir, durant 6 à 12 heures (étape à ne pas effectuer dans le cadre du bouturage en aéroponie).

Activer avec hormone de bouturage

Pour augmenter vos chances de réussir vos boutures, remplissez un petit contenant d’hormones de bouturage (pas directement dans le flacon d'hormones de bouturage afin d’éviter toute prolifération bactérienne d’une bouture à l’autre) et appliquez les hormones sur 1 à 2 cm au bas de la tige. Raccourcissez la tige d’un demi-centimètre (en biseau également).

germination

4. Placez la bouture dans le substrat sélectionné (laine de roche ou terre) bien humidifié, puis enfermez le tout dans une serre, aérations fermées (Température idéale 18-23°C). Les boutures doivent recevoir de la lumière 18 heures par jour. Une lampe fluo compacte ou néon placés à 40 cm au moins est idéal. Vaporisez matin et soir le capot de la serre, le substrat et la bouture avec de l’eau pH 5,8 à 6.

germination

5. Veillez à ne pas laisser de flaques d’eau dans le bac de la serre afin d’éviter toute moisissure.

Au bout de 5 à 6 jours, commencez à ouvrir les aérations de la serre : une moitié d’aération chaque jour. Pour accélérer l’enracinement, ajoutez un stimulateur de racines à l’eau (toujours au pH 5,8 à 6) puis vaporisez.

Une fois les aérations complètement ouvertes, entrouvrez le capot de la serre, ventilez progressivement et continuez à vaporiser.

Le lendemain, retirez définitivement le capot et arrosez si besoin (sans vaporiser pour éviter l’effet “loupe”, toujours avec la même solution.

bouture2.jpg

La bouture a pris si, après 3 à 4 semaines, on peut constater de nouvelles pousses au niveau des yeux.

Une fois le substrat rempli de racines (pots en terre comblés ou laine de roche laissant entrevoir les racines), transplantez, repiquez dans le substrat de culture (billes d'argile, terre, laine de roche) choisi.

Ne jamais laisser le bourgeon terminal de la branche afin que, lors du départ en végétation, ce soit la formation des racines qui soit privilégiée et non celle de la tige. Taillez chaque branche dès l'apparition du 3ème bourgeon.

Repiquez la bouture

Bouture en terre

  • Creusez à l’aide d’un bâtonnet un trou de 5 cm de profondeur.
  • Plantez en terre le côté coupé de la bouture.

Bouture en laine de roche

Il est recommandé de décontaminer les blocs dans une eau pH 5,5 pendant 24 heures avant d’entamer les premiers stades du bouturage.

Nos produits pour Boutures.

Retrouvez tous nos conseils pour votre culture d'intérieur :


Teie registreerimine oli edukas Your email is already registered
or this is not an email address
Accept

Selleks, et pakkuda teile teenuseid ja pakkumised vastavalt teie huvidele, kultuuri- Indoor kasutab küpsiseid. Jätkates veebilehte, nõustute nende kasutamisega. Lisateavet ja küpsiseid seada, klõpsa siin .